65- Partager le pain ?

Este radioclip es de texto y no tiene audio grabado.

“dieu ne rentre ni dans un morceau de pain ni dans une coupe de vin”,
déclara jésus

Foi ou magie?

!(center)https://radialistas.net/wp-content/uploads/media/uploads/fotos_series/otro-dios/65g.jpg(alt_text)!

Rachel : Nous continuons dans l‘église du Cénacle et nous recevons beaucoup de messages téléphoniques. Certains nous félicitent tandis que d‘autres s‘indignent. Il nous arrive aussi beaucoup de questions. Il y a un moment, hors antenne, Jésus nous a fait un commentaire ironique… Pouvons-nous le répéter ?

Jésus : Je te disais, Rachel, que si nous nous étions doutés de la masse des commentaires qu‘on allait faire au sujet de notre repas de ce soir-là… nous aurions probablement jeûné.

Rachel : Blagues mises à part, vous aviez parlé de Saint-Paul et de la communauté de Corinthe. Qu‘est-ce qui se passait exactement là-bas ?

Jésus : Moi, je ne l‘ai pas vu puisque j‘étais déjà parti. Mais on me l‘a raconté.

Rachel : Et qu‘est-ce qu‘on vous a raconté pour vous impressionner à ce point ?

Jesus : Il semble que dans cette ville de Corinthe – dont j‘ai oublié la localisation – un groupe se réunissait pour rendre grâce à Dieu. Et pendant que les uns mangeaient et buvaient, d‘autres avaient faim. Paul le leur reprocha. Il avait tout à fait raison. Comment peut-il y avoir une communauté si les uns sont riches et les autres pauvres ? Comment célébrer la Pâque en mettant ensemble Moïse et le pharaon, les opprimés et les oppresseurs ?

Rachel : Il vaut mieux ne pas trop regarder certaines églises chrétiennes parce que l‘on va devoir faire face à quelques surprises… Des sièges au premier rang réservés aux autorités, aux militaires, aux familles riches. Et puis, les blancs devant, les noirs derrière ; les blancs devant, les Indiens derrière.

Jésus : On a fait cela ?

Rachel : On fait pire. On donne du pain consacré à des dictateurs, à des assassins, à des tortionnaires, mais on refuse la communion à des femmes qui ont simplement divorcé.

Jésus : On fait ça ?

Rachel : Si vous saviez…

Jésus : Toi, Rachel, tu parlais, il y a quelque temps, de la substance et de la transsubstantiation. La substance qu‘il faut changer n‘est pas celle du pain, mais bien celle du coeur. Il faut un coeur nouveau, capable d‘aimer et de partager.

Rachel : Mais dites-moi, Jésus-Christ, si vous n‘avez pas institué l‘eucharistie le jeudi saint, que font les prêtres en votre nom quand ils célèbrent la messe ?

Jésus : Je suppose qu‘ils proclament la bonne nouvelle aux pauvres. C‘est ce que j‘ai voulu que l‘on fasse en mémoire de moi.

Rachel : Et les paroles magiques, je veux dire « mystérieuses », que les prêtres disent pour que vous descendiez du ciel, pour que vous atterrissiez sur l‘autel, que vous vous cachiez dans l‘hostie et que vous disparaissiez dans le calice ?

Jésus : Tu es une personne intelligente, Rachel. Dieu t‘a donné raison et coeur. Et de même à tes auditeurs. Crois-tu que Dieu, qui est plus grand que l‘univers, qui n‘a ni commencement ni fin, va se prêter à de tels trucs ? Il serait bien petit, ce Dieu, un Dieu d‘abracadabra, comme ce mage que Philippe a rencontré en Samarie !

Rachel : Si j‘ai bien compris vos paroles, vous mettez en l‘air bien des théologies de l‘eucharistie, des bibliothèques entières, des processions avec le Saint-Sacrement, des veillées, des adorations perpétuelles, des cantiques, le Concile de Trente et la messe dominicale.

Jésus : écoute, Rachel. C‘est le vent… Tu ne peux l‘attraper parce qu‘il souffle où il veut. Tu ne peux pas plus enfermer Dieu dans un temple, ni dans un morceau de pain, ni dans une coupe de vin.

Rachel : J‘ai un millier de questions, mais je ne sais plus laquelle poser…

Jésus : Dieu a révélé ce qui est le plus grand dans le plus simple, Rachel. Dans le pain, il y a du pain. Dans le vin, il y a du vin. Et dans la communauté, quand le pain et le vin se partagent, quand tout se met en commun, Dieu se fait présent.

Rachel : Amies, amis. .. Ne perdez pas la foi ( je veux dire : ne perdez pas la symphonie) et restez avec nous. De Jérusalem, pour les « émissions latines », Rachel Pérez.

65- Partager le pain ?

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.