82- Le projet de Jésus

Este radioclip es de texto y no tiene audio grabado.

“un autre monde est possible”,
le rêve aussi jésus

Coucher de Soleil sur le lac de Galilée où Jésus débuta son mouvement.

!(center)https://radialistas.net/wp-content/uploads/media/uploads/fotos_series/otro-dios/82g.jpg(alt_text)!

Rachel: Nous continuons en analysant la situation politique au temps de Jésus-Christ, et cela avec Jésus-Christ. Pas mal d‘auditeurs ont appelé les « Emisoras Latinas » car ils étaient inquiets, voire scandalisés.

Jésus : Et bien, pourquoi étaient-ils scandalisés, cette fois-ci, Rachel ?

Rachel : Parce que, dans les derniers entretiens, vous avez parlé de politique. Et selon eux, vous devriez vous centrer sur les choses de Dieu, spécialement dans ces jours de semaine sainte.

Jésus : Et c‘est quoi, une chose de Dieu ?

Rachel : Eh bien, ils faisaient sans doute référence aux prières, aux sacrements, au culte… En un mot : aux choses sacrées.

Jésus : Moi, je crois que le plus sacré, c‘est la vie, Rachel. Dieu ne peut se voiler la face quand il voit ses enfants affamés. Moi non plus je ne peux être tranquille quand je vois les atrocités qui se commettent dans ce pays.

Rachel : ça, c‘est s‘engager dans la politique. Et pour vous y être engagé, vous vous êtes fait bien des ennemis.

Jésus : Pas mal en effet. Les puissants me haïssaient. Les pauvres, les humiliés, ceux d‘en-bas comprenaient.

Rachel : Comprenaient quoi ?

Jésus : Que le royaume de Dieu était arrivé. C‘est pour cela que, chaque jour, de nouveaux adhérents s‘ajoutaient à notre mouvement.

Rachel : Revenons aux ennemis. Comment se fait-il qu‘un homme de paix, comme vous, ait tant d‘ennemis ?

Jésus : Rachel, ceux qui luttent pour la justice auront toujours des ennemis. Quand quelqu‘un n‘en a pas, c‘est qu‘il ne fait rien.

Rachel : Mais vous dites : « Aimez vos ennemis » ?

Jésus : Oui, j‘ai dit qu‘il fallait les aimer ; mais non que nous ne devions pas en avoir.

Rachel : Cette fameuse phrase qu‘on vous attribue, « aimez vos ennemis ! », est-elle de vous, ou bien est-ce qu‘on la adoucie ?

Jésus : Oui, je les ai dites. Et ce n‘est pas une parole douce.

Rachel : Qu‘est-ce que vous vouliez dire avec cette parole?

Jésus : Aimer ses ennemis, c‘est éviter de tomber dans le piège de la haine et éviter de copier la violence des ennemis. Car ceux qui luttent contre Léviathan peuvent finir par ressembler à ce monstre.

Rachel : Vous avez été jusqu‘à recommander de donner l‘autre joue. Faiblesse ? Couardise ?

Jésus : Astuce. Il faut tenir de la colombe et du serpent. Il y a un temps pour chaque chose, pour jeter des pierres et pour les rassembler. Je n‘ai présenté aucune joue aux marchands du temple. Je les ai chassés à coups de fouet.

Rachel : J‘insiste. Comment se fait-il que, dans une situation aussi critique que celle que vivait votre pays, et avec vos idées, vous n‘ayez pas fini par opter pour les armes ?

Jésus : Les Zélotes ont essayé de m‘en convaincre. Ils voulaient utiliser les armes pour hâter la venue du Royaume. Mais la violence engendre la violence. Chaque révolte des Zélotes se terminait par un nouveau bain de sang.

Rachel : L‘histoire vous a donné raison : peu de temps après votre mort, en l‘an 70, les Zélotes se sont révoltés et l‘empereur Titus a rasé Jérusalem.

Jésus : J‘ai cru que le royaume de Dieu devait advenir par un autre chemin. Comme je te l‘ai dit, Rachel, la première chose à faire est d‘ouvrir les yeux aux gens. Dans notre mouvement, nous voulions nous réunir avec les pauvres, nous sentir forts, sentir que nous pouvions réaliser des choses.

Rachel : S‘organiser ? Organisations populaires ?

Jésus : Oui, c‘est cela, construire une communauté. C‘est grandir à partir des racines, en venant du bas, comme les arbres. Un peuple sans maîtres ni seigneurs. Un monde nouveau. Un autre monde.

Rachel : Vous aviez en tête un projet à plus long terme ?

Jésus : J‘étais pressé. Je voulais le royaume de Dieu immédiatement… Et elle n‘est pas venue.

Rachel : Beaucoup sont morts, comme vous, en luttant pour quelque chose qui n‘arrive jamais. Considérez-vous cela comme un échec ?

Jésus : Non. Dieu ressuscitera des morts ceux qui sont tombés en luttant pour la justice. Leurs noms sont inscrits dans le livre de la vie. Le mien aussi.

Rachel : De Jérusalem et pour les « Emisoras Latinas », Rachel Pérez.

82- Le projet de Jésus

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.