46- Possédé du démon ?

Este radioclip es de texto y no tiene audio grabado.

Jesus nie les possessions diaboliques

Linda Blair, la plus fameuse possédée de l’histoire du cinéma

!(center)https://radialistas.net/wp-content/uploads/media/uploads/fotos_series/otro-dios/46g.jpg(alt_text)!

Rachel: “ Emisoras Latinas” couvrent en exclusivité la seconde venue de Jésus-Christ sur la terre. Pour le moment nos micros se trouvent près de la mosquée El Aqsa, avec sa magnifique coupole d‘argent.

Jésus : C‘était ici que se trouvaient les écuries du fameux roi Salomon.

Rachel : D‘accord, mais continuons en parlant d‘un autre roi, plus fameux encore : le Prince des Ténèbres.

Jésus : Le Prince des Ténèbres !

Rachel : Vous vous moquez du diable. Pourtant, dans le catéchisme, dans les livres de théologie ou de prière, on parle toujours de Lucifer. Vous dites qu‘il n‘existe pas, mais nier ainsi son existence entraîne l‘excommunication. Cela ne vous ennuie pas ?

Jésus : Non, Rachel. J‘ai déjà été excommunié pour m‘être opposé à bien des croyances de ma religion. Les prêtres de mon temps m‘ont expulsé de la synagogue.

Rachel : Jésus-Christ excommunié, voilà une affirmation qui surprendra beaucoup de nos auditeurs, comme celle que vous nous avez faite lors de l‘entretien précédent.. Jésus-Christ, vous avez l‘audace de nier l‘existence du diable. Maintenez-vous cette position ?

Jésus : Oui, je la maintiens.

Rachel : Un auditeur scandalisé nous envoie ce courrier électronique : « Comment pouvez-vous affirmer que les démons n‘existent pas, alors que vous-même vous les chassiez ? »

Jésus : Cet ami a raison de poser cette question.

Rachel : Moi, je confirme les faits. Une fois, à Geraza, vous avez expulsé d‘un homme non pas seulement un démon, mais une légion entière. Ils étaient si nombreux qu‘ils se sont mis dans un troupeau de porcs pour, ensuite, se jeter dans la mer… Vous vous souvenez ?

Jésus : Je t‘explique, Rachel. Mes concitoyens ne savaient pas grand-chose des maladies. Ils pensaient que c‘était le diable qui liait la langue des muets, et que c‘était lui qui bouchait les oreilles des sourds. Il y avait même des choses plus graves. Quand un homme s‘écroulait et crachait de l‘écume par la bouche, nous pensions toujours que c‘était le démon qui avait envahi son corps…

Rachel : C‘était une crise d‘épilepsie…

Jésus : Avec les fous, c‘était la même chose. Nous croyions qu‘ils étaient possédés d‘esprits impurs.

Rachel : Et que faisait-on d‘eux ?

Jésus : On les sortait de leur maison, on les cachait, on les ligotait. Je me souviens de ce malheureux de Gérasa. On le maintenait attaché avec des chaînes, vivant dans un cimetière, nu, et sans nourriture. S‘il ne devenait pas complètement fou, ils finissaient par l‘achever.

Rachel : Et vous, avez-vous pu faire quelque chose pour lui ?

Jésus : Nous l‘avons tranquillisé. Avec Pierre et Jacques, nous l‘avons libéré de ses chaînes. J‘ai parlé avec lui… Il n‘avait pas de démon… pas plus que les autres. Mais on le tenait ligoté comme un animal.

Rachel : Alors, on n‘en a extrait aucun démon ?

Jésus. On ne pouvait sortir ce qu‘on n‘était pas entrer.

Rachel : Conclusion : les démons ne pénètrent pas dans le corps des gens ?

Jésus : Non, parce qu‘ils n‘existent pas.

Rachel : Et le troupeau de porcs qui s‘est jeté à la mer ?

Jésus : ça, les habitants de Gérasa ont dû l‘ajouter car, en plus d‘avoir une tendance à exagérer, ils étaient très superstitieux. Tout cela, ce sont des choses du passé, du temps où on ne savait pas grand-chose de la médecine.

Rachel : Je ne crois pas que ces histoires soient tellement du temps passé car, sans cesse, de nouveaux films sortent avec pour thème les possessions diaboliques. N‘avez-vous pas vu « L‘exorciste » ?

Jésus : Non, ‘je l‘ai raté…

Rachel : C‘est un film terrible à propos d‘une petite fille possédée par le démon.

Jésus : Il y a beaucoup de démons qui possèdent des petites filles, mais ce sont des démons en chair et en ‘os. Ceux-là devraient vraiment brûler dans la Géhenne.

Rachel : Et tous ces gens qui ont vu le diable, les cultes sataniques, les exorcismes ? Au Vatican, il y a des écoles d‘exorcistes. Le saviez-vous ?

Jésus : Ce sont des histoires de Samaritains.

Rachel : Alors, nous pouvons dormir tranquilles ? Les démons ne se promènent pas tout liberté ?

Jésus : Si Dieu nous aime comme une mère aime ses enfants, crois-tu qu‘il va laisser libres dans le monde, des esprits malveillants pour faire du mal aux gens ?

Rachel : Un moment, nous avons un appel… Oui ? Allo ? … C‘est le type de l‘autre jour.

L‘homme : Dis à ce faux prophète que vous êtes en train d‘interviewer que le meilleur truc du diable, c‘est de faire croire qu‘il n‘existe pas. Dis-lui cela.

Rachel : Qu‘est-ce que vous en pensez, Jésus-Christ ?

Jésus : Je crois le contraire. Le meilleur truc, c‘est de nous faire croire qu‘il existe vraiment.

Rachel : Pourquoi dites-vous cela ?

Jésus : Parce que le diable est un commerce.

Rachel : Comment cela ? Un commerce ?

Jésus : Oui, parler du diable et faire un sermon sur le diable a toujours été un grand commerce. Mais de cela, nous parlerons demain. Qu‘en penses-tu ?

Rachel : C‘est vous qui décidez. Si vous ne commandez pas au démon, vous commandez aux journalistes. Rachel Pérez, «Emisoras Latinas» Jérusalem.

46- Possédé du démon ?

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.