56- Homosexuels ?

Este radioclip es de texto y no tiene audio grabado.

Jesus prend la défense des homosexuels

Les gens les rejettent, Jésus les défend

!(center)https://radialistas.net/wp-content/uploads/media/uploads/fotos_series/otro-dios/56g.jpg(alt_text)!

Rachel : Homosexuels, gays et lesbiennes. Certaines Eglises chrétiennes leur refusent les sacrements et interdisent qu‘ils deviennent prêtres. D‘autres acceptent de les sacrer évêques. Tout au long de l‘histoire, les homosexuels ont été persécutés, ridiculisés, torturés… L‘homosexualité, c‘est un autre thème brûlant et un autre entretien exclusif avec Jésus-Christ, depuis Nazareth . Pouvons-nous commencer ?

Jésus : Oui, Rachel, commençons

Rachel : Pourquoi condamnez-vous les homosexuels ?

Jésus : Moi ? Moi, je ne les ai jamais condamnés.

Rachel : Bon, vous ne les condamnez pas, mais vous dites qu‘ils n‘entreront pas dans le royaume de Dieu. Ce n‘est pas la même chose, mais ça revient au même.

Jésus : Je crois que tu te trompes, Rachel. Je n‘ai jamais dit ça.

Rachel : Je lis ici dans le nouveau testament : « Ne vous y trompez pas, ni les impurs, ni les adultères, ni les efféminés, ni les homosexuels, ni les voleurs, ni les ivrognes, n‘hériteront du royaume de Dieu ».

Jésus : Qui a écrit cela ?

Rachel : Saint Paul, Première épître aux Corinthiens, 6,10.

Jésus : Bien, mais n‘oublie pas que Paul, d‘après ce qu‘on m‘a dit, a été pharisien. Il lui en restait une certaine rigidité, typique de la manière d‘être des pharisiens. Moi, je n‘ai pas fait la liste des péchés comme lui l‘a faite… et je n‘ai jamais parlé contre les homosexuels.

Rachel : Mais Dieu, lui, a parlé. Il a châtié avec du feu et du soufre les habitants de Sodome qui étaient homosexuels.

Jésus : N‘empêche… Je crois que tu recommences à te tromper.

Rachel : Les habitants de Sodome n‘étaient-il pas sodomites ?

Jésus : Le péché de Sodome, selon ce qui m‘a été expliqué un jour par un rabbin, était le manque d‘hospitalité envers les messagers de Dieu. Ce n‘était pas un péché sexuel, mais social.

Rachel : Mais, monsieur Jésus-Christ, l‘homosexualité n‘est-elle pas un péché contre nature ?

Jésus : La guerre, la faim, laisser sans pain les veuves et les orphelins… Ce sont là des péchés contre la nature humaine.

Rachel : Alors, selon vous, Dieu ne condamne ni les gays, ni les lesbiennes ?

Jésus : Dis-moi une chose, Rachel. Que fait une mère quand elle se rend compte que son fils est différent des autres ? Lui ferme-t-elle la porte quand il appelle ? Lui jette-t-elle une pierre quand il demande à être béni ? Dieu est une mère, ne l‘oublie pas !

Rachel : Alors… vous les défendez ?

Jésus : Nombreux sont ceux qui les attaquent. Pour beaucoup, ce sont les derniers. Mais dans le royaume de Dieu, ils seront premiers.

Rachel : En vous entendant parler, je ne sais plus trop quoi penser… Dans votre groupe d‘apôtres y avait-il des homosexuels ?

Jésus : Assurément.

Rachel : Peut-être Jean, le plus jeune des apôtres, celui qui a écrit un des Évangiles ?

Jésus : Je surnommais Jean et son frère Jacques « fils du tonnerre » parce qu‘ils étaient très violents…

Rachel : Néanmoins, on peint toujours Jean comme un efféminé.

Jésus : Parce qu‘on ne le connaît pas… Pourquoi ne comprend-on pas l‘amitié entre deux hommes ?

Rachel : Que diriez-vous aux Eglises homophobes qui continuent à rejeter et à condamner les gays et les lesbiennes ?

Jésus : Que celles qui sont libres du péché jettent la première pierre. Sans oublier qu‘elles seront un jour mesurées avec l‘étalon avec lequel elles mesurent.

Rachel : Pour conclure, Jésus-Christ, accepteriez dans votre groupe que la personne qui dirige la communauté soit une personne homosexuelle ?

Jésus : Pourquoi pas ? Je n‘ai jamais interrogé sur ce sujet ceux qui rejoignaient notre mouvement. Je leur demandais s‘ils voulaient mettre la main à la charrue pour lutter pour la justice. Un point c‘est tout.

Rachel : Et une question plus délicate encore… Approuveriez-vous le mariage entre deux hommes, ou entre deux femmes ?

Jésus : S‘il y a de l‘amour dans cette union, pourquoi pas ? Là où il y a de l‘amour, là se trouve Dieu…

Rachel : Aujourd‘hui, laissez-moi vous appelez Maître. Merci, Maître, pour vos paroles. Je crois que beaucoup de gays et de lesbiennes qui écoutent ce programme auront reçu une bonne nouvelle. De Nazareth , Rachel Pérez vous parle via les «Emisoras Latinas».

56- Homosexuels ?

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.