63- La très Sainte Trinité

Este radioclip es de texto y no tiene audio grabado.

Jesus scandalisé face au dogme de la grandissime sainte trinité

Père, Fils et Saint-esprit
Une famille composée que d’hommes ?

!(center)https://radialistas.net/wp-content/uploads/media/uploads/fotos_series/otro-dios/63g.jpg(alt_text)!

Rachel : Nous continuons au sommet du mont Tabor. Lors de l‘entretien précédent, Jésus-Christ, vous ne sembliez pas très enthousiasmé par la perspective d‘avoir deux natures, l‘une humaine et l‘autre divine, en une seule personne.

Jésus : Ce n‘est pas ça, Rachel ; le problème, c‘est que je ne comprends pas très bien…

Rachel : Ne tournez pas autour du pot en disant que, comme tous les êtres humains, nous sommes créés à l‘image et à la ressemblance de Dieu. ça, nous le savons déjà. Mais vous… vous vous êtes appelé vous-même Fils de Dieu.

Jésus : Je me suis toujours appelé comme Fils de l‘homme. Je suis un homme, Rachel. Un vrai homme.

Rachel : Mais aussi un vrai Dieu. Vous… vous êtes Dieu.

Jésus : Arrête, Rachel. Ce que tu dis me fait horreur. Dieu seul est Dieu.

Rachel : Je crois que le moment est venu de parler clairement. Je me réfère à la très Sainte Trinité. C‘est de cela que je veux parler, et c‘est de cela que veulent parler nos auditeurs : de la très Sainte Trinité.

Jésus : Alors, parlons-en.

Rachel : Ce dogme a été établi au concile de Nicée. Dieu : trois personnes et une seule nature. Dieu Père, Dieu Fils, et Dieu Saint Esprit. Est-ce ainsi, oui ou non ?

Jésus : Tu me parles de trois Dieu ?

Rachel : Je vous parle de trois natures en une seule personne. Non, à l‘inverse, de trois personnes en une seule nature. C‘est que ces thèmes sont compliqués, n‘est-ce pas ? Je parle des trois personnes divines.

Jésus : Et qui sont ces trois personnes ?

Rachel : Eh bien, vous êtes l‘une d‘elles.

Jésus : Et les deux autres ?

Rachel : Le Père et le Paraclet.

Jésus : Qui est le Paraclet ?

Rachel : Le Saint Esprit. Un Père, un Fils, et un Paraclet.

Jésus : Une famille composée seulement de garçons ?

Rachel : Les blagues, ce sera pour après. Je vous demande à nouveau de vous concentrer parce que ce thème est crucial. C‘est le dogme des dogmes.

Jésus : Alors, dis-moi qui je suis.

Rachel : Vous êtes venu en tant que seconde personne de l‘unique nature divine ; encore que, comme vous vous en souvenez, vous avez deux natures en une seule personne. Vous comprenez maintenant ?

Jésus : Non.

Rachel : Lumière de lumière, vrai Dieu de vrai Dieu, engendré et non pas créé, consubstantiel au père…

Jésus : Mais, Rachel, comment puis-je être une personne avec deux natures et une nature avec trois personnes ?

Rachel : La solution de tout cela, c‘est l‘union hypostatique. Trois qui ne sont pas trois, mais un seul. Et un qui n‘est pas un, mais deux.

Jésus : Crois bien que j‘essaie de te suivre, mais cela me paraît un véritable charabia. Je n‘y comprends rien.

Rachel : Mais c‘est ainsi que sont les mystères divins.

Jésus : Ou plutôt, les imbroglios humains. Parce que, à moi, depuis mon enfance, mon père et ma mère m‘ont enseigné qu‘il n‘y a qu‘un seul Dieu. Et que personne n‘a jamais vu son visage.

Rachel : Il y a des bibliothèques entières qui expliquent le dogme de la très Sainte Trinité : des triangles avec un œil divin, des sermons, des peintures, des cathédrales… Et maintenant vous venez nous dire…

Une petite fille : Eh… Vous êtes d‘ici ?

Jésus : Viens ici, petite gamine, comment t‘appelles-tu ?

La petite fille : Myriam.

Jésus : Quel beau nom… comme ma mère. Bien, installe-toi ici avec nous. Qu‘est-ce que tu veux ?

La petite fille : Une glace !

Jésus : Une glace, non. Nous allons acheter « trois glaces »… Regarde-la, Rachel. Parle avec elle. Les enfants sont ceux qui savent le plus de choses sur Dieu. Dieu ne se révèle ni aux plus malins, ni aux théologiens. Viens, Myriam… Cesse de faire cette tête, Rachel. La nature est ici, sous nos yeux. Et les trois personnes, c‘est nous. Toi, moi… et Myriam

Rachel : Bien… Bien… Tous les trois, alors, bouclons le programme. À la prochaine fois… Depuis le mont Tabor, les «Emisoras Latinas».

63- La très Sainte Trinité

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios.